Entre les stands de… Made in Asia 2015

Le 14 et 15 mars 2015 se tenait la 7ème édition de Made in Asia à Bruxelles en Belgique. Une convention spéciale culture Asiatique que j’ai pu apprécier, voici mes impressions.


Made in Asia 7ème édition - du 14 au 15 mars 2015

MIA, c’est une convention qu’on peut assimiler à notre Japan Expo en France puisqu’elle met en avant toute la culture asiatique, de l’art culinaire aux groupes musicaux, sans oublier les jeunes créateurs et boutiques manga ou geek plus connues.

Ma sortie a commencée en ce dimanche 15 mars peu après l’ouverture de 10H.
L’accès est difficile, la route est bouchonnée bien avant la sortie Brussels Expo et il faudra pas moins d’une grosse demie heure pour arriver au niveau du premier parking… Qui a l’air déjà bien rempli ! Heureusement, il y a beaucoup de parkings, semi couverts, de plein air ou sur les cotés, mais ils sont tous payants.
Celui pour lequel j’ai opté est un parking en plein air et boueux, à 5€ la journée et les places sont étroites. Bof !

Le batiment Hall 5 de Brussel Expo

le Hall 5, entrée principale de MIA

Je suis arrivée du coté Hall 5 mais on peut accéder à Made In Asia via d’autres entrées puisque le salon s’étend sur pas moins de 3 halls, le 5, le 6 le 9 et le patio. Brussel Expo compte en tout 12 halls d’environ 1500 à 3000m². Ce week-end là 2 autres expositions occupaient les autres espaces.
Concernant l’entrée au Hall 5, on a la possibilité d’aller aux 2 kiosques acheter ses billets sur place (10€), ou d’avancer plus loin pour faire flasher son QR code de ticket pré-vendu imprimé (9€). Pour ma part, pas de soucis pour entrer, la petite file est fluide, aucun blocage.
A savoir, les sorties sont autorisées à condition de se faire tamponner le poignet et de garder la fiche avec le QR Code pour entrer à nouveau.

Dès mon entrée, je profite qu’il n’y a personne pour prendre un plan, bien présenter, complet et qui offre des bons de réductions dans les boutiques sur place. Bravo !

Le plan de Made in Asia

Le plan de Made in Asia

J’arrive sur les stands créateurs et les boutiques, ils sont très nombreux (une centaine !) et tous différents. Impossible de ne pas craquer pour une création faite main, une figurine ou une lithographie originale. Tous les vendeurs / créateurs ont le sourire et n’hésitent pas à nous proposer d’essayer leurs articles même si nous n’avons pas la prétention d’acheter. Ils sont en majorité francophones mais quelques uns parlent néerlandais et anglais. Autre point qui a attiré mon attention, un stand de création de maquettes et de figurines. On pouvait regarder tranquillement le créateur à l’œuvre ou s’inscrire pour avoir un créneau horaire et apprendre à ses cotés à créer son Garage Kit soi même, une excellente idée !
Tout au fond de la salle une longue bande de tables est prête pour recevoir les invités asiatiques et faire les dédicaces. Cependant, à chacun de mes passages, il n’y avait peu ou pas de personnes, c’était peut-être une attraction active du samedi ?
La partie Village Japonais est ce qui m’a le plus attirée : massages thaïlandais pour quelques euros, présentation de superbes bonzaï et conseils pour s’en occuper, ateliers sushi et maki (pour les manger ensuite !), atelier calligraphie, podium karaoké / concert… Et d’autres stands que j’oublie.
C’est la partie de la convention qui m’a le plus plu !

Pour cette première zone, si dans le village Japonais on se déplace sans aucun problème, du coté des stands, c’est plus mitigé : les allées sont assez larges sur les 3 lignes les plus au centre pour laisser plus de place autour des boutiques professionnelles, mais elles le sont moins sur les cotés là où sont les créateurs, et régulièrement des bouchons se forment. Mais là où j’aurais eu peur des pickpockets ou tripotage durant ces bouchons, ici, je n’ai rien vu de tout ça. On attend patiemment et on avance petit à petit dans le calme et toujours dans la bonne humeur.
Et de la bonne humeur, il y en avait ! A 11H, il y avait déjà beaucoup de monde pour un dimanche matin mais hormis beaucoup de visiteurs en pyjama kigurumi, il n’y avait quasiment aucun vrai cosplay.
Les cosplayers arriveront au début de l’après midi pour participer ou assister au concours cosplay en groupe…. mais ils seront toujours à un nombre trop peu élevé à mon goût, mais coté qualité, j’étais ravie, il y avait du très lourd !
Je vous laisse d’ailleurs apprécier tout ça avec une excellente vidéo compil de Smily Panda. Vous allez y croiser 2 cosplayeuses habituées aux costumes de Lara Croft : Visual Aurélie en Tomb Raider Reborn ainsi que Socracboum en Yennefer de The Witcher.
En parlant de cosplay, je n’ai pu voir que 3 Lara en tout, Visual Aurélie donc, une autre en Underworld et une dernière en Legend.


 

 

La deuxième zone, le Hall 6, est consacrée aux jeux ludiques et physiques ainsi qu’un très large espace pour la restauration… Qui ne sera pas finalement utilisé à 100%. Ca laissait au moins un peu de place pour les photographes qui se sont appropriés l’espace faute de trouver mieux.
De cette zone, je retiendrais surtout les 12 box des signes du Zodiaque où un figurant nous attendait pour relever des défis d’énigmes en groupe. Je n’y ai pas participé mais beaucoup de personnes ne disaient que du bien de cette expérience tirée du manga Saint Seiya (Les chevaliers du Zodiaque). Un jeu de saut gonflable attirait pas mal de visiteurs et a attiré mon attention, et surtout, une zone de Parkour qui attirait pas mal de monde pour tester ses aptitudes physiques !
Une excellente idée !

 

le stand de Square Enix à Made in Asia 2015

Le petit stand Square Enix, dédié à Final Fantasy

La troisième zone, le Hall 9, est une partie consacrée aux jeux vidéos, entre les stands de Nintendo (archi blindé avec les différentes bornes de jeux !) et de Square Enix (entièrement dédié au dernier Final Fantasy uniquement, malheureusement…) on retrouve des stands de revente de jeux vidéo d’occasion à des prix intéressants, des bornes de jeux arcades type combat ou danse (type dance, dance revolution !), des scènes de tournois et avant un enième restaurant, une large zone pour les dédicaces de youtubers reconnus comme le Joueur du Grenier ou encore Salut les Geeks. En parlant de jeux vidéo, je n’ai pas croisé énormémement de produits Tomb Raider. J’ai notamment trouvé la statuette Tomb Raider Reborn de Gaming Heads mais sans aucun prix affiché. Abystyle, qui a acheté la licence il y a 2 ans, exposait mais n’avait emporté aucun produit Tomb Raider (dommage, j’aurais pu très facilement craquer !) et quelques jeux par Core Design d’occasion. Bref, pas beaucoup de Lara à se mettre sous la dent (de T-rex).
Cette zone m’a déçue, elle semblait incomplète et méritait beaucoup plus de stands de jeux vidéos et de culture geek.

 

la scène cosplay de Made in Asia 2015

La scène cosplay

On termine avec la 4ème zone, le patio, entièrement dédiée à la scène et plongée dans le noir. La large scène était bien éclairée, la sono bien gérée (et l’équipe très sympa !) et il y avait assez de place pour s’asseoir à terre et profiter des nombreuses animations, outre les concours cosplay, des concerts se produisaient selon un planning bien organisé.
Le concours cosplay « groupe » auquel j’ai pu assister s’est déroulé sans accrocs et dans la bonne humeur. Certains cosplayers ont travaillés dur sur leur costume tandis que d’autres se sont déchaînés sur leur prestation. J’ai trouvé cependant que le jury, composé de cosplayers, était un peu timide.
Les vestiaires étaient gratuits mais réservés aux cosplayers inscrits aux concours, ils étaient surveillés et d’après les retours des personnes, ils étaient relativement grands et pratiques.

 

Coté restauration, plusieurs snacks proposaient les mêmes sandwichs et autres en-cas, ainsi que de petits restaurants types chinois/japonais et des restaurants

planning des activités et conférences de MIA 2015

Planning complet

type Flunch de grande capacité. Sans compter les stands de confiseries et le stand pour apprendre à faire ses propres maki/sushi. Impossible de mourir de faim à Made In Asia ! A noter qu’ils étaient tous bien placés dans les zones et les files ne gênaient pas la circulation dans les allées.
Cependant, les files d’attente étaient toutes longues et c’est seulement vers le milieu de l’après midi que c’était plus simple d’accès. Voulant tester (que ferais-je pas pour vous !) la restauration de cette convention, je me suis laissée tenter par une box de nouilles au poulet et petits légumes, sans boisson… Pour 8€. Oui, c’est cher et les autres points de restauration ne l’étaient pas moins. Bien que ce n’était pas mauvais, ce n’était pas extraordinaire non plus. Mieux vaut ramener son casse-croûte et de l’eau !

Avec autant de points de restauration, vous devez vous dire que les odeurs de nourriture et la chaleur des cuissons devaient se faire sentir dans tous les halls. Et bien non, ce n’est pas ça qui a plus déplu à mon odorat ni qui a réchauffé l’ambiance déjà bien forte !
Cependant, vers midi, il y a eu juste une forte odeur de transpiration et d’air vicié qui s’est répandue dans 2 halls entiers, avant que l’aération ne se met enfin en route. Ce n’était pas très plaisant sur le coup, peut-être un oubli de l’activer dès le matin ?
Point de vue déchets, les poubelles étaient régulièrement vidées et tout était incroyablement propre jusque 15H, où certaines commençaient à déborder et les ordures à s’entasser par terre… Mais rien de grave quand je me souviens d’un Paris Games Week avec des poubelles tombées et des déchets partout. On mettra ce mauvais point sur la fatigue de fin de week-end.
Autre bon point niveau propreté, les toilettes ! Plusieurs étaient disponibles donc peu d’attente et un service de nettoyage réactif.

Puisque la convention ferme ses portes à 18H, une première fournée de visiteurs se décident à partir dès 16H. Si la sortie des parkings n’est pas difficile grâce à la courtoisie des automobilistes Belges, le chemin vers le ring (l’autoroute !) est un peu bouchonné… La sortie à 18H devait s’annoncer toute aussi voir plus difficile !

En bref, une bonne journée bien remplie, des cosplayers Belges, Allemands, Anglais et Français adorables et survitaminés. Des envies de craquage aux stands difficilement surmontables grâce aux vendeurs et créateurs très serviables. Un peu de goodies allant des t-shirt aux statuettes haut de gamme… (Mais très peu de Lara Croft), des activités amusantes et décalées et un village Japonais très réussi.
Je reviendrais !

Mais qu’est-ce que la Retro Made in Asia

affiche Retro Made in Asia 2015Vous pensez que c’est fini ? Et bien non ! Nos amis Belges ont plus d’un tour dans leur sac !
Retro MIA, c’est une autre convention, plus petite, basée plus loin de Bruxelles et qui se déroule vers la fin de l’année.
Cette année, le salon RETRO MIA 2015 ouvrira ces portes le samedi 31 octobre et le dimanche 1er novembre 2015 à Namur Expo à Namur, toujours en Belgique.

 

Points positif :
+ Très grande surface plutôt bien exploitée.
+ le Village Japonais et les nombreuses activités autour de la culture asiatique
+ Bonne organisation (resto bien placés et gros stands + aérés)
+ Une salle entière dédiée aux prestations cosplay et concerts.
+ Très bonne ambiance

 

Points négatifs :
– Très peu d’endroits tranquilles avec fond sobre pour les photographes.
– Les allées pour les stands ‘petits créateurs’ pas assez larges.
– Aération parfois limite

 

Made In Asia, 7ème édition
du 14 au 15 mars 2015
Parc des Expositions
Place de Belgique, 1020 Bruxelles (BRUXELLES)
www.madeinasia.be
FanPage Made In Asia